bestmiel

Bienvenue sur mon blog

24
oct 2010
بسم الله الرحمن الرحيم
Posté dans Non classé par mieleuh à 12:38 | Pas de réponses »

LA PREUVE DE L’ATTESTATION DE FOI DES ABEILLES
DE PAR LE NOM DE « ALLAH (SWT ) » ÉCRIT PAR LES ABEILLES ELLES MÊMES
DANS UN SIGNE DESTINÉ POUR LES HYPOCRITES
ET LES SANS FOI NI LOIS NE PENSANT QU’A LEUR BIEN ÊTRE MATERIEL
TOUT EN CARICATURANT LES MESSAGERS DE DIEU

Saint Coran : Sourate 16 An-Nahl (Les abeilles)/versets 68 et 69
En hommage pour leur merveilleux travail que les abeilles font pour la survie de toutes les espèces,
y compris pour celle de l’humanité qui ne respecte pas son environnement.

« [Et voilà] ce que ton Seigneur révéla aux abeilles : “Prenez des demeures dans les montagnes, les arbres, et les treillages que [les hommes] font.
Puis mangez de toute espèce de fruits, et suivez les sentiers de votre Seigneur, rendus faciles pour vous.
De leur ventre, sort une liqueur, aux couleurs variées, dans laquelle il y a une guérison pour les gens.
Il y a vraiment là une preuve pour des gens qui réfléchissent. »

LES SIGNES CORANIQUE DES ABEILLES, DE LA FRANCE HEXAGONALE
DES LARVES, DES RUCHES ET DU MIEL…

POURQUOI L’EXTINCTION DES ABEILLES POURRAIT-ELLE MENER A LA FIN DE L’HUMANITÉ ?

Car l’abeille n’a fini que par être considéré que comme un vulgaire animal d’élevage industriel, comme si cette merveilleuse création de Dieu qui ne peut s’exprimer était devenu un vulgaire élevage de porcs par tous ces assoiffés de richesses financières que sont les adeptes du matérialisme, attachant une grande importance a leur bien être individuel, industriel et communautaire en ne respectant pas l’environnement qui l’entoure et au millieu d’une société n’ayant aucune spiritualité religieuse qui sait afficher haut et fort sa négation de Dieu en se donnant le droit de caricaturer les messagers, pour ensuite et au nom de leur principe dleur dictature matérialiste et communautariste, vous censurer en affichant leur hostilé et agressivité a l’encontre de la religion, mais surtout a l’encontre des religieux musulmans anti-matérialistes et anti-nouvelle donne de leur nouvel ordre mondial qui en tant que croyant(e) et soumis(e) « musulman(e) » dénonce leurs vices et leurs perversité d’esprit a se victimiser, ainsi que leurs systèmes matérialiste que sont leurs 3 grandes pyramides de la mondialisation des partis Capitaliste, socialiste et communiste entourés de toutes leurs pyramides politique des sociétés de l’internationale individualiste et communautariste, avec leurs étiquettes politique d’un certaine bourgeoisie que sont les élites et leurs adeptes des mouvements politique en n’amassant beaucoup d’argent afin d’atteindre le sommet du pouvoir, y compris le puissants lobby biologique d’une certaine Europe écologie issu du groupe des verts et d’un certain partis politique de green peace, main dans la main avec une certaine confédération paysanne de la bourgeoisie de gauche et sa culture biologique (bio) qui néssécite d’énormes quantité d’eau, et pour laquelle dans le monde, de plus en plus de pays se font la guerre pur cette ressource non polluée qui se fait rare dans le spays en voie de désertification…

Les comploteurs des partis politique de gauche et de droite qui vous censure et qui tout d’un coup sont touché du syndrome d’Alzheimer en ne disant pas toute la vérité et rien que la vérité avec leur Etats-Unis d’Amérique et sa device de SO HELP ME GOD de par la preuve scientifique irréfutable transmise dans le Saint Coran il y a plus de 1400 ans a la sourate 16 An-Nahl (les abeilles)/versets 68 et 69 qui est affichée en introduction et au tout début de ce chapitre, pour que celle-ci soit révélée et transmise à toute l’humanité dans un avertissement et mise en garde destiné aux élites qui dirige les nations et qui censure…

Avec en premier lieu, les apiculteurs suivis de leurs puissants lobbys financiers et industriels des pesticides avec Mosanto et les OGM née de la superpuissance Américaine et des compagnies de biocarburants au Brésil encourageant la spéculation financière sur les aliments nécéssaire aux bio-carburant, et par conséquent faisant grimper les prix de la nouriturre provoquant ainsi la famine dans un nouvel ordre mondial du Massih-Dajjal qui est suivis de sa nouvelle donne matérialiste et de la haute technologie que tout le monde vénère et que tout le monde veut suivre, mais une nouvelle donne matérialiste de la haute technologie qui n’est voué que vers une très mauvaise direction qui n’est pas a suivre en ayant été mise en place par les puissants lobbys de la téléphonie mobile portable, ainsi que ceux du wifi des ordinateurs ayant avec leurs fréquences et leurs antennes dans le milieu naturel, de graves retombés néfaste dans le brouillage des radars des abeilles nécéssaire pour que ses dernières puissent se repérer dans la nature et dans les villes afin de regagner leurs ruches, faisant directement subir à ces merveilleuses abeilles un stress énorme de nervosité qui est dû à l’ère de la modernité etb de la haute technologie de la société humaine et au millieu d’un nouvel ordre mondial suivis de sa nouvelle donne angélique qui n’a rien d’angélique où l’humanité, qu’elle soit Arabe, occidentale, asiatique, amérindienne où noire, n’a fini que par penser qu’a son bien être individuel tout en ayant oublié le principal : « Respecter l’environnement et la faune animal dans lequel elle vie et qui l’entour nécéssaire a la survie de l’humanité.Car sans faune animal, alors il n’y a plus d’environnement et donc il n’y a plus d’humanité »

Tel une extinction massive de cette merveilleuse création qu’est celle de l’abeille, qui est dû aussi au principe de laïcité avec séparation de l’état et de la religion refusant les enseignements religieux dans ses écoles laïcs et matérialiste, pouvant ainsi apporter l’équilibre spirituel avec le temporel, dans une société ultra-matérialiste devenue ultra-individualiste.

Avec en outre et dans les course aux richesses et au millieu d’une ère de la modernité et de la haute technologie, vient l’Asie, le plus peuplé de tous les continents avec à sa tête la superpuissance Chinoise et ses 1 milliards 500 millions de fourmis, qui est suivie de près avec l’empire Indou et ses 1 milliards 400 millions d’habitants, puis la Russie avec ses ressources énergétiques polluante, suivis par l’incroyance des Européens et autres agnostiques qui sont suivis par certains dirigeants des pays Arabes, en particulier les nations du golf qui ne sont que des hypocrites pour avoir reçu un livre très claire, dans une langue Arabe où au jour du réglement des comptes les dirigeants de certaines nations producteur de exportateur de pétrole ne pourront pas dire on n’avait pas compris; s’ils ne reviennent pas sur la bonne direction !

Tel cette grande famille de l’humanité réunis en 3 singes et en 3 guenons affiché en photo ci-dessous qui n’a fini que par penser qu’à son bien être matériel individuel, en ayant oublié le principal : L’environnement dans lequel elle vie et qui l’entour, l’environnement que l’humanité ne respecte pas, et de ce faite, lorsque l’on ne respecte pas la création du Dieu, alors on n’a aucun amour pour le Dieu qui à tout créé.

Alors si vous êtes doué d’intelligence et que votre coeur est réellement pure sans être rempli de haine, de manipulations, de complots, de malhonnêteté, de jalousie, de convoitises matérielles du veau en or pour un bien être politique et financier temporel, alors Dieu tout puissant qui n’est pas associé avec quiconque, vous fera rentrer dans l’Islam pour votre salut de la vie éternelle de l’au delà en pardonnant vos fautes après vous être réformé du mal en bien, sinon et faute de quoi de par votre orgueil, vous resterez des singes et des petites guenons abjectes comme il est dit dans le Saint-Coran, dont le verset en question est affiché ci-dessous.

Saint-Coran : sourate 7 Al-Araf (endroit surélevé)/verset 166
« Puis, lorsqu’ils refusèrent (par orgueil) d’abandonner ce qui leur avait été interdit, Nous leur dîmes : « Soyez des singes abjects ». »

PUIS EN VIDÉO CI-DESSOUS
LA PREUVE SCIENTIFIQUE DE LA SOURATE 16 AN-NAHL (LES ABEILLES)
LE LIEN ENTRE LES ABEILLES, L’HUMANITÉ ET LE SAINT-CORAN

Voici donc le chaînon manquant des petites abeilles butineuses qui se trouve être primordial, indispensable et très important pour l’évolution, l’existence et la survie même de l’humanité, le chainon manquant dans la chaine alimentaire de toutes les espèces qui est en voie d’extinction et de disparition dont la main de l’homme en est directement responsable, non seulement sur son environnement mais aussi sur l’environnement de toute les espèces, de par des preuves irréfutable qui sont appuyé par plusieurs travaux de recherches scientifiques, puis corroborés par des scientifiques de renoms international, avec une alerte ayant été donné aux élites de ce monde qui font censurer les informations en étant au service de leur faux messie aux cheveux crépus et épaix, et dont cette disparition est constaté sur le terrain à travers le monde par des milliers d’apiculteurs directement en relation avec l’avertissement très explicite qui il y a plus de 1400 ans fût transmis dans le livre sacré de notre créateur suprême : Allah le très haut, de par la Sainte Sourate ci-dessus qui s’intitule An-Nahl en Français : Les abeilles

Car en faites, lorsque les abeilles butinent, de fines particules de pollen s’attachent à leur corps poilu, puis quand vient le temps d’aller butiner une autre fleur, ces mêmes particules se déposent sur la nouvelle fleur, étant l’un des mécanismes de la pollinisation. Puis en y réfléchissant bine, ça peut sembler absurde, cependant, si ces ouvrières veillent au maintien de la reproduction de plusieurs fleurs (inconsciemment, bien entendu),alors sans elles, plusieurs espèces ne pourraient pas se reproduire et viendraient elles aussi à s’éteindre, en l’occurrence l’humanité, tel le chainon manquant de l’humanité et de celles de toutes les espèces, qui ne sont que les abeilles, et non pas les singes et autres primates comme les athées et autres évolutionistes veulent vous le faire croire.

Si on amène le concept de la chaîne alimentaire, quand un maillon manque à l’appel, c’est plusieurs autres espèces qui en payent le prix dont l’humanité. On peut comparer ça à l’effet domino.

Des disparitions d’abeilles ont été localement décrites dès 1896 et ont reçu plusieurs appellations, mais un phénomène plus important et généralisé semble toucher les abeilles domestiquées depuis la fin des années 1990. L’alerte a été donnée dès les années 2000 au moins en Europe, puis par les apiculteurs vers 2006 aux États-Unis, avec une aggravation du phénomène encore en 2007.

Les effondrements de colonies semblent se développer dans beaucoup de régions du monde, mais contrairement au secteur des élevages de mammifères (vaches, porcs, moutons, etc.) et poissons, les abeilles ne font pas l’objet d’un suivi coordonné par l’OIE (Office International de l’Eau à Paris), la FAO (Food and Agriculture Organization of the United Nations) ou d’autres instances relevant des Nations-unies et de son principe de l’oeil unique, celui du massih dajjâl (antéchrist) responsable de cette extinction massive des abeilles.

En 2007, aucun état des lieux global n’est disponible, censure du principe de l’oeil unique des nations unies oblige sur le sujet.

En Europe, un groupe de travail européen sur la prévention des mortalités d’abeilles a été mis en place, puis coordonné par le Centre Agroscope Liebefeld-Posieux à Berne (Suisse) qui estimait fin août 2007 que le phénomène devenait plus fréquent, et qu’il prenait « des proportions plus importantes »

PIC DE DISPARITION DES ABEILLES CONSTATÉ DÈS LE PRINTEMPS 2007

En 2007, un pic alarmant de disparition d’abeilles est jugé catastrophique par les spécialistes, menaçant la pollinisation de plusieurs cultures maraîchères aux États-Unis notamment, les pommiers, mais aussi les amandiers, les avocatiers, les cerisiers, les oignons, les concombres, le coton, l’arachide, le melon, etc. dépendent à 90 %, voire à 100 % des abeilles pour leur pollinisation.

Les services rendus par la pollinisation par les abeilles sont estimés à environ quinze milliards de dollars par an aux États-Unis. Certains apiculteurs ont perdu 70 % de leurs abeilles

LES CAUSES POSSIBLES SUR LA MASSE DISPARITION DES ABEILLES
ET SUIVANT LES ÉTUDES SCIENTIFIQUES AFFICHÉS CI-DESSOUS
DONT LA CAUSE PRINCIPALE SE TROUVE ÊTRE SANS AUCUN DOUTE POSSIBLE LA MAIN DE L’HOMME

LES OGM :

Ils ont été rapidement suspectés, car leur culture en pleins champs dans certains pays a précédé de peu ce nouveau syndrome, et parce que de nombreux OGM ont été génétiquement modifiés pour produire leur propre insecticide.

Par exemple, le pollen vivant de nombreux maïs transgéniques exprime la protéine transgénique insecticide Bt, et dont une étude scientifique récente de 2008 affirme que les maïs Bt entraînent irrémèdiablement une baisse de la biodiversité et un impact considérable sur l’environnement avec des effets toxiques du maïs Bt sur les puces d’eau, voir le lien de l’étude en cliquant sur OGM, Maïs, Biodiversité et effets toxiques

D’ailleurs en 1996, des essais en confinement de coton Bt entrepris par l’entreprise Monsanto ont provoqué la mort de 40% des abeilles présentes.

Une étude de l’Université d’Iéna a porté (de 2001 à 2004) sur l’effet des pollens GM exprimant la toxine Bt sur les abeilles.

Comme annoncé par les fabricants, sur les individus sains, aucun effet toxique du pollen n’a été démontré, mais les abeilles affectées par un parasite s’y sont montrées beaucoup plus sensibles, la mortalité étant alors beaucoup plus élevée chez les abeilles expérimentales nourries au pollen GM (durant 6 semaines).

Les chercheurs supposent que le pollen GM pourrait affecter l’immunité de l’abeille, le Pr Hans-Hinrich Kaatz (université de Halle) estime que le Bt pourrait ne pas tuer l’abeille mais agresser les cellules des parois de son intestin, facilitant l’infection par d’autres pathogènes.

Dans les 6 semaines d’expérience, les abeilles nourries avec des doses importantes de Bt (10 fois la dose normale) ont été plus nombreuses à mourir. La reine y est exposée plus longtemps, et l’effet sur plusieurs générations de larves n’a pas été étudié.

Cette hypothèse n’est généralement pas retenue comme cause principale de la disparition des apidés, car des abeilles disparaissent touchées dans des zones où les OGM sont très rares ou totalement absents, même si des cas de pollution génétique semblent avérés, et que des cultures illégales d’OGM auraient eu lieu ou ont été tolérées (en Argentine par exemple).

Enfin, l’Europe où les OGM sont peu présents a été touchée avant l’Amérique du Nord où ils sont le plus cultivés. Si les OGM produisant leur propre insecticide peuvent avoir de faibles effets néfastes sur les abeilles, les insecticides « classiques » largement utilisés par les agriculteurs en ont également, et l’usage d’OGM à permis d’en réduire l’usage.

Une étude qui reste à être confirmer (1) conclut que les champs d’OGM auraient plutôt moins d’effet sur les abeilles que ceux traités par pulvérisation d’insecticides chimiques classiques (les risques liés à l’enrobage de semences par des pesticides systémiques font encore l’objet de controverses).

1) The Thai Debate on Biotechnology and Regulation Le débat thaïlandais sur les biotechnologies et la régulation, cité par Jean-Pierre Berlan, « La guerre au vivant », Agone 2001

LE PARASITISME

Les varroas et particulièrement le Varroa destructor se trouve être un parasite fréquent de l’abeille domestique, en ayant été véhiculé sur tous les continents par l’effet pervers de la mondialisation économique et spéculative sur la matière du miel industrielle et agricole, via le chainon manquant des transferts d’abeilles reproductrices ou de ruches qui reste une des causes initiales et principale en tant qu’affaiblissant de leurs colonies, dont les abeilles sont victimes des infections virales qui lui sont associées. D’autres parasites tels que les Acarapis woodi puis les Paenibacillus larvae ont déjà causé des mortalités documentées par le passé.

Mais aussi par l’intermédiaire de la loque européenne qui est un autre parasite du couvain de l’abeille qui semble en extension, parallèlement au syndrome d’effondrement, mais qui ne semble pas pouvoir l’expliquer.

Une contamination de la cire par des produits toxiques qui s’y accumuleraient, soit amenés par les abeilles, soit par l’air (adsorption) a été évoquée, parce que certains produits chimiques y ont été trouvés et que les ruches ne sont pas spontanément réoccupées par des essaims.

L’INFECTION FONGIQUE PAR UN CHAMPIGNON MICROSCOPIQUE PARASITE :

Par exemple, le Nosema cerenae, un champignon microscopique unicellulaire est souvent retrouvé dans le corps des abeilles mortes et a pour cette raison été évoqué comme cause possible. Mais il pourrait ne s’agir que d’un pathogène opportuniste profitant d’une baisse de l’immunité de l’abeille.

Un facteur environnemental non compris, qui pourrait par exemple impliquer le dépassement d’un seuil de bioaccumulation d’un (ou plusieurs) polluant, éventuel leurre hormonal, avec pour effet inattendu de perturber la capacité à retrouver leur ruche.

Les pratiques apicoles sont elles-mêmes questionnées : elles ont en effet beaucoup évolué, s’intensifiant pour répondre aux normes, au marché et à la concurrence internationale, ainsi qu’au besoin des grands ruchers de trouver de vastes surfaces de fleurs suffisamment épargnées par les pesticides.

Puis surtout et au sein d’une mondialisation de tous les domaines, avec la taille croissante des ruchers entrainant une promiscuité de l’espace des abeilles, la transhumance des ruchers et les échanges de souches de reproducteurs sont a priori favorables à l’apparition et à la diffusion de maladies épidémiques parasitaires, virales et fongiques, ainsi qu’à l’apparition et à une large diffusion de résistances du varroa (ou d’autres parasites et microbes) aux produits pesticides vétérinaires utilisés pour protéger les abeilles.

Les sélectionneurs ont privilégié la productivité en mielplus que la résistance ou l’adaptation génétique à l’environnement local, au détriment également des espèces sauvages : Les rivalités dans un édifice de construction très élevé a vouloir gagner beaucoup d’argent au détriment des espèces, et par conséquent à de celle de l’humanité

Un article du East Bay Express du 9 Août 2007 interroge l’intensification de l’apiculture industrielle pratiqué aux États-unis. « Les abeilles sont plus libres de leurs mouvements que n’importe quel autre animal d’élevage », mais « une exploitation apicole commerciale ressemble plus à une cité HLM qu’à un pré campagnard ».

La malnutrition des abeilles pourrait accroître le stress généré par la mobilité qui leur est imposée par les apiculteurs les louant pour la pollinisation des cultures.

Dans la nature, on trouve au maximum trois à quatre ruches sauvages par kilomètre carré, qui « connaissent » leur environnement et bénéficient d’une alimentation très variée : pollen, nectar et miellats de milliers plantes différentes.

L’apiculteur industriel, pour compenser le déclin des fleurs disponibles, fournit du sucre, de la mélasse de maïs à forte teneur en fructose (additif sucré également en cause dans la mauvaise hygiène alimentaire humaine).

Comme d’autres animaux d’élevage industriels, les abeilles sont probablement stressées quand on les parque dans des grands ensembles et qu’on les déplace fréquemment, comme c’est le cas avec les ruches aux États-Unis, transportées par camion d’une région à l’autre du pays. Le stress les rend a priori plus vulnérables aux parasites et aux maladies, et pourrait diminuer leur capacité à fonctionner naturellement.

MAIS DIEU EST PLUS SAVANT…


Fil RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

L-M-N |
ma passion culinaire |
vivezcru |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le restaurant Irrintzina
| Restaurant "AU LIEU-DIT VIN"
| Cocktail